Le phénomène du « coliving » fait surface aux Etats-Unis

Le phénomène du « co-living » fait surface aux Etats-Unis

Partant du même principe que le co-voiturage et le co-working, le co-living regroupe des gens, non seulement des couches plus ou moins lésées, mais également des gens issus d’une société de haut standing. L’on peut dire que le co-living est une nouvelle tendance de mode de vie en commun.

Comment se définit le co-living ?

Pour qu’il y ait co-living, il doit y avoir nécessairement co-location et co-working. Les gens qui pratiquent le co-living ont tendance à adopter un nouveau mode de vie communautaire et ne se limitent plus à vivre dans un même immobilier, un même quartier sans qu’il n’y ait plus d’intimité et d’amitié. Chacun fait ce qu’il fait chez soi, indépendamment du train de vie de ses proches voisins. En co-living, les espaces disponibles sont divisées en chambres personnelles, en lieux de travail et en lieux d’échanges et de divertissements pour tout le monde, y compris  la salle de multimédia, de sports, etc.

En effet, c’est la définition qui est nouvelle, mais déjà les gens ont déjà pratiqué le co-living, à l’exemple des résidences d’étudiants. L’on a également remarqué le phénomène  dans des centres villes européens, bien que leco-living ne soit pas officiellement démocratisé avec un taux relativement faible de 2 à 4% des logements en colocation.

Transplantation progressive du co-living aux Etats-Unis d’Amérique

A noter que des sociétés et notamment des start-ups  se sont spécialisées dans l’organisation de co-living aux Etats-Unis, à savoir entre autres HubHaus, Wework, Common. Les américains ont élargi le co-working pour parvenir progressivement au co-living. Récemment, la société Common Coliving à New York enregistre plus de 300 demandes par semaine, des demandes de gens qui sollicitent des espaces enco-living.  Pour le moment, les offres en co-living semblent encore onéreuses aux USA, contrairement aux offres en Europe plus généreuses. Les prix sont relativement chers du fait que les américains considèrent le co-living comme un mode de vie de luxe, un mode de vie moderne et urbain qui vaut la chandelle, un mode de vie pour les aventuriers qui ont la possibilité de payer entre 1.600 et 4000 euros par mois, toutes les activités comprises.